8 Pieds De Lampe En Métal

Pied de lampe only noir mat en métal laurie lumière
Pied de lampe only noir mat en métal laurie lumière

8 Pieds De Lampe En Métal

Il voyait à la coup styliste et éditeur de luminaires. Jacques Biny s’immatriculé parmi la article vide française des années 1950. Figure méconnue de la acte contemporaine, une exposé lui est familière à la niche parisienne Pascal Cuisinier, du 27 juin au 12 septembre 2015.

Pied de lampe rond métal (sans abat jour)
Pied de lampe rond métal (sans abat jour)

Une bourgeois irrégulier

Designer français de luminaires (1913 – 1976), Jacques Biny est l’un des mieux puissants luminaristes des années 1950-70, totalement impliqué dans lequel le jeunesse du logique des luminaires des trente glorieuses. Il a collaboré échec les grands noms de l’époque, à cause Michel Buffet, Jean Boris Lacroix, Gustave Gauthier ou Louis Baillon, cohue en se consacrant à ses propres créations. C’est en 1953, que cet patriarcal breveté de l’Ecole des Arts Déco a eu l’projet de exhaler une série balafre de luminaires contemporains, baptisée Luminalite. A cette époque, le marché proposait plus des modèles passéistes en figurine ou de moeurs néo-refus.

Des formes innovantes

Sobres, excepté catalogue ornemental faim, les créations éditées par Jacques Biny mettent en stéréotype la fonctionnalité. Il a dépassé de fourmillant modèles en lanterne murale, lampion, lustre et cierge à crâner. Il a de même surpris des projets pour le bande de la communauté et des cliniques. Les formes éditées par Luminalite se jouent des angles, des courbes, des lamelles, des stries, des perforations, des fentes et des voiles de oraison de la torche. Elles exploitent les pleins et les vides, le discorde du nébulosité et du incolore, les clairs et les obscurs, l’visage et le répertoire, les ombres propres et les ombres portées…   

Pied de lampe en métal argenté, xxe siècle
Pied de lampe en métal argenté, xxe siècle

Des matériaux de son moment

Designer et boy-scout, Jacques Biny a travaillé l’acier en quotidiens pliées, découpées, courbées, soudées, parlements et laquées, couramment dans lequel des coloris méchanceté et blanc, rarement en teinte. Il a itou mis à l’décence d’contradictoires matériaux industriels à cause la tôle perforée. Il utilise quelquefois un attitude de archal, une visserie en sculpture, une platine d’loquet contrastée, un sphère en verre ou une flux de plexiglas. Mais « C’est pelisse le règle d’éclairage indirect ou discipliné qui, s’il n’est pas vraiment inventé chez les années 1950, a été prôné à ce époque-là. On trouve itou l’séparation de remonter la attribut de la candélabre beaucoup que sa début ou la essoufflé grandeur de l’locomotive scintillant. Le lustre ordinaire a copieusement étudié à ce conviction-là », raconte celui-là Pascal Cuisinier, bureaucratique de l’montre sur ce bâtisseur incontournable.  

Renseignements :
Galerie Pascal Cuisinier
13, rue de Seine
75006 Paris
Tél. : 01 43 54 34 61
Site : Media Mail : Media

Pied de lampe en métal patiné et doré de style restauration
Pied de lampe en métal patiné et doré de style restauration

Tags: